Lohr Kidul // Artextures 2018-2020

Lohr Kidul

Louisa Vidal & Cloé Rousset

Pièce monumentale de batik et de broderie sauvage, à quatre mains, élaborée et réalisée au sud de l’île de Java, pour le concours Artextures 2018

Lohr Kidul détail batik.jpg

Dans les mythes javanais, la cité humaine est construite entre le Nord (Lohr) et le Sud (kidul), entre le volcan et la mer. L’humain, au milieu de ces deux pôles, tente de trouver un équilibre entre des forces antagonistes. Au nord, la montagne majestueuse et sereine renferme la folie des humains qui explose parfois pour se répandre en un chaos dangereux, jusque dans la mer du sud. Au centre de l’organisation du peuple, le sultan impose une harmonie. Son autorité unifie le monde en un ensemble rassurant, composé de repères cardinaux et de traditions répétitives.

A l’instar des jeunes générations indonésiennes, avides de liberté et de musique punk, nous avons voulu détricoter ces motifs de palais inlassablement tracés à la cire chaude depuis des siècles.

Nous avons choisi de nous immiscer dans cette structure, et de jouer avec cette forme rythmique, risquant peut être de réveiller la colère des forces marines.

Alors le motif se déploie, les fins tracés du batik explosent. La couleur d’un bleu profond vient sertir le dessin et noyer le blanc du tissu, comme aspiré par la puissance de l’océan. Le rythme se fragmente, se déstructure en un amoncellement de formes hybrides, d’influences généreuses ou maléfiques. Un léger glissement de terrain s’opère, où les traces de traditions ancestrales se délitent en un magma merveilleux de fibres glanées et suturées entre elles.

Des générations se suivent, les unes brisent les codes, repoussent les limites, les autres s’attachent à mettre en valeur des empreintes réconfortantes. Et le mouvement de balancier tangue sans cesse vers le point d’équilibre entre l’ordre et le désordre.

Entre l’ennui d’un schéma répété sans cesse et l’émancipation d’un chaos sauvage, la foule humaine cherche la fine tension, le tissage d’harmonies libres et organiques.

Lohrh Kidul vue ensemble.jpg

 

kidul pers.jpg

 

Lohr Kidul détail.jpg

 

Lieux d’exposition :

13 – 16 septembre 2018 // Carrefour européen du Patchwork, Sainte-Marie-aux-Mines

5 – 16 octobre 2018 // Mairie du 7ème, Paris

3 novembre – 2 décembre 2018 // L’écu de France, Viroflay

10 janvier – 17 février 2019 // Château de la Gobinière, Orvault

4 mars – 27 avril 2019 // La Manufacture Bohin, L’Aigle

Juillet-Août 2019 // Musée de la Toile de Jouy, Jouy en Josas

Printemps 2020 // Tonnellerie, Citadelle de Brouage

Eté 2020 // Musée de la Chemiserie et de l’élégance masculine, Argenton-sur-Creuse

Le Marcassin généreux / collectif d’artisans // saison automne-hiver 2018 épisode 2 / Plestin les grèves

…un endroit où on peut s’arrêter, regarder, écouter sonner le glas de l’église en sirotant un café ou une citronnade, se mettre à l’abri entre deux céramiques, de l’osier tressé, un œil de chouette, une petite friperie bigarrée, des baigneuses en métal ciselé, des mains de poupée en boucles d’oreilles,…

On sera nombreus.es pour vous accueillir et vous rencontrer le mercredi 26 septembre à partir de 18h, autour d’un gouté-apéro d’automne.

vitrine marcassin.jpg

a4.jpg

a42

ambiance int.jpg

 

ambiance détail.JPG

cuir céramique.jpg

bijoux porcelaine.jpg

montres.jpg

 

 

Méduse(s) ou La mort dans les yeux, premières brassées estivales

Cher.e.s ami.es, proches ou inconnu.es,
bienvenu.es
entre la Bretagne ou la Bourgogne,
à l’une des premières de notre spectacle
« La mort dans les yeux »
Une broderie musicale, cinématographique et aérienne, aiguillée par Méduse, la mythique.
DSC_4203.JPG

Méduse resplendit. Elle se projette, invisible, à travers les fonds marins. Suspendue au sort cruel que lui réservent les dieux, elle est métamorphosée. Désormais, tout ce qu’elle fixe se transforme en pierre. Traquée, elle trouve la mort. De son cou jaillissent des milliers de créatures gélatineuses, elles tombent dans les eaux, dérivent et envahissent bientôt les océans, sourde vengeance.

affiche_meduse.jpg

Comme une traversée en eaux troubles, nous avons trempé dans l’histoire de Méduse et trouvé quelques retentissements sur l’état du monde actuel. Images fantasmagoriques en pellicule super 8, clarinette et clavier fous, voix et récits, trapèze et ultime suspension

…Retrouvons-nous…


le 30 Juin // Les Nuits de la Cherre
« La maison » 1996 Quartier La Cherre
40210 Luë
le 6 Juillet // Le Négral
12220 Lugan
le 11 Juillet // Le Petit Festival, Son Ar Mein
29630 Plougasnou
le 19 Juillet // Rencontres « La Saillante »
63840, Saillant
le 24 Juillet // Les Quincailleries
21150, Venarey les Laumes

 

Avec l’aide et le soutien de la Dérive, de Poul Rodou, du centre culturel An Dour Meur de Plestin les Grèves.

Fabriqué dans les interstices du quotidien, puis dans les murs et sur les planches du camp Dromesko à Rennes et de la gare XP à Paris.

Avec la bienveillance de tous nos regards extérieurs.

Au plaisir de vous voir et de vous rencontrer !
Le collectif Aurita
aurita crew.jpg

Exposition collective / Galerie le 56 // Nantes

La Galerie LE 56, accueille
14 artistes
pour une expo collective:

COLOR ADDICT

Du 28 mars au 22 avril 2018

femme à la mort.jpg

VERNISSAGE mercredi 18 mars à partir de 18h !
*
Jeudi et Vendredi de 11h à 17h
Samedi de 15h à 19h
ainsi que le dimanche de 11h à 13h et de 15h à 18h
*
*
*

■ BIDAUD Valérie ■ Boris Davy ■ CRÉPEL Christine ■ DENOUAL Jocelyne ■ FORTIN Béatrice ■ GALLOIS Virginie ■ GUILLET Véronique ■ HERVY Anne ■ LAUNAY Florence ■ LE BIDAN Martine ■ LEGENDRE Sylvie ■ LESTANG Pomme ■ ROUSSET Cloé ■ STAWECKI Liliane

LE 56

Atelier-Galerie / 56 rue de l’Hermitage / Butte Sainte Anne / Nantes